aah

  • Journée mondiale du refus de la misère : Urgence sociale pour les personnes en situation de handicap !

    Ressources.jpgA l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, l’Association des paralysés de France (APF) tient à rappeler que plus d’un million de personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté : bénéficiaires de l’AAH ou de rentes et pensions d’invalidité, chômeurs de longue durée, bénéficiaire du RSA, retraités pauvres, etc.

    Face à cette situation dramatique, l’APF est engagée notamment via le Collectif Alerte pour lutter contre toutes les formes de pauvreté et d’exclusion. L’APF propose également des solutions sur sa plateforme citoyenne collaborative #2017Agirensemble et invite les citoyennes et citoyens, les organisations de la société civile à y faire part des leurs.

    L’association rappelle que le véritable changement auquel aspirent les personnes en situation de précarité dont font partie nombre de personnes en situation de handicap est la création d’un revenu personnel d’existence décent, dont le calcul serait déconnecté des ressources du conjoint, l’attribution sécurisée et l’octroi des droits connexes simplifié et automatisé.

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

    3 commentaires Lien permanent Imprimer
  • Projet de loi de finances 2017 : des mesures qui vont dans le bon sens, mais insuffisantes pour sortir les personnes de la pauvreté

    Suite à la présentation de la feuille de route sur la réforme des minima sociaux en conseil des ministres le 13 juillet dernier et à celle du projet de loi de finances (PLF) le 28 septembre, l'APF prend acte avec satisfaction des mesures proposées qui visent à sécuriser les ressources des personnes en situation de handicap présentant un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80% et à simplifier leur vie quotidienne en limitant leurs démarches administratives.

    Lire la suite

    14 commentaires Lien permanent Imprimer
  • Tout savoir sur la prime d'activité pour les allocataires de l'AAH relevant du régime agricole

    Le service en ligne Prime d'activité de la MSA est opérationnel depuis le 16 juin pour tous les allocataires AAH relevant du régime agricole, c'est à dire qu'il tient compte des nouvelles modalités de calcul introduites pour les demandeurs de prime d'activité qui seraient actifs et allocataires de l'AAH.

    Les dossiers déjà déposés seront régularisés avec une rétroactivité applicable jusqu'en janvier 2016 si l'ensemble des conditions sont réunies.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site et télécharger la fiche pratique

    0 commentaire Lien permanent Imprimer
  • Minima sociaux : Des pistes pour améliorer l’existant mais pas pour une sortie effective de la pauvreté

    L’Association des paralysés de France (APF) salue la qualité du rapport sur les minima sociaux remis hier au Premier ministre par le député Christophe Sirugue. L’APF, qui a participé à ces travaux, en a apprécié le contenu dépassionné bien loin des propos habituels sur l’assistanat dans un contexte où la France compte 8 millions de personnes pauvres.

    Parmi les propositions, l’association souligne trois avancées en lien avec l’AAH mais regrette cependant qu’aucune proposition forte n’ait été émise concernant la revalorisation des minima sociaux ou sur les conditions inadaptées d’application de la restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi (RSDAE) aux bénéficiaires de l’AAH.

    Enfin, l’association rappelle que le véritable changement auquel aspirent les personnes en situation de handicap est la création d’un revenu personnel d’existence décent, dont le calcul serait déconnecté des ressources du conjoint, l’attribution sécurisée et l’octroi des droits connexes simplifié et automatisé.

     

    Pour télécharger le communiqué complet, cliquez ici

    Pour télécharger la contribution de l'APF au rapport, cliquez ici

    8 commentaires Lien permanent Imprimer
  • Revalorisation des minima sociaux : « Pauvre tu es ? Pauvre tu resteras ! »

    80 centimes par mois, c’est l’augmentation maximale accordée par le gouvernement en 2016 aux bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH), qui s’appliquera à compter du 1er avril.

    Un niveau de revalorisation de 0,1% inacceptable pour l’APF au regard des conditions de vie précaires d’un million de personnes en situation de handicap et plus largement de plus de six millions de personnes qui relèvent des minima sociaux.

    Cette revalorisation ridicule concerne également un million de bénéficiaires de pensions d’invalidité.

    Lire la suite

    5 commentaires Lien permanent Imprimer
  • Réforme des minima sociaux : l’APF pour la reconnaissance de la "spécificité" de l’AAH

    Suite à la volonté du gouvernement de réformer les minima sociaux, le député Christophe Sirugue, chargé de la mission parlementaire sur ce thème, a réuni mercredi pour la première fois son groupe de travail.

    L’APF, qui fait partie de ce groupe de travail, compte bien prévenir des effets pervers non contrôlés et désastreux d’une harmonisation non vigilante et faire valoir que l’allocation adulte handicapé (AAH) n’est pas un minimum social comme les autres.

    En effet, la précarité frappe très fortement les personnes en situation de handicap qui vivent pour la plupart sous le seuil de pauvreté toute leur vie durant. Elles sont trois fois plus pauvres en condition de vie que le reste de la population. En outre, les restes à charge du fait notamment d’une compensation du handicap largement insuffisante sont nombreux (réparation de matériel, produit de soins ou prestations non pris en charge, achat de matériel indispensable, financement d’un nombre ou du coût horaire effectif d’une aide humaine...) et supportés sur leurs moyens d’existence amputant d’autant leur reste à vivre effectif.

    Les conclusions de la mission parlementaire sur les minima sociaux seront rendues fin mars.

    L’APF espère que cette mission n’amènera pas à un énième rapport mais bien à une simplification et une amélioration de la vie des personnes concernées.

    Sans oublier que pour l’association, la vraie réforme serait la création d’un revenu d'existence personnel pour l'ensemble des personnes en situation de handicap (AAH, pensions d’invalidité, rentes accident du travail...) ne pouvant pas ou plus travailler du fait de leur handicap ou de leur maladie invalidante.

    7 commentaires Lien permanent Imprimer