30/06/2011

L'APF interpelle Nicolas Sarkozy suite à la Conférence nationale du handicap

L'APF a envoyé un courrier aujourd'hui au président de la République suite à la Conférence nationale du handicap du 8 juin dernier.

Pour l'APF, les mesures annoncées ne sont pas à la hauteur des attentes des personnes en situation de handicap et de leur famille et ce, au regard de la dégradation économique et sociale de leurs conditions de vie. L'APF est extrêmement déçue des conclusions et mesures issues de cette Conférence nationale du handicap.

 

Pour télécharger le courrier, cliquez ici.

Télécharger les motions votées par les adhérents APF à l'Assemblée générale du 25 juin portant sur le vieillisement et sur l'accompagnement sexuel.

16:39 Publié dans A-Politique générale | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : conference nationale du handicap, nicolas sarkozy | |  Facebook | | | |

29/06/2011

Le Sénat vote pour une France inaccessible !

APF-nouvelle_40x60[1].jpgLe Sénat a adopté hier, en 2e lecture, la proposition de loi Paul Blanc visant à améliorer le fonctionnement des MDPH, conformément au vote de l'Assemblée nationale en février dernier. La loi a donc été adoptée avec les différentes mesures permettant des dérogations pour les bâtiments neufs.

Si cette proposition de loi prévoit des dispositifs favorables aux MDPH et aux questions de l'emploi (reconnu par tous les sénateurs, quels que soient le groupe parlementaire), c'est bien sur l'accessibilité (les articles 14 bis et 14 ter) que cette proposition de loi est scandaleuse !

L'Association des Paralysés de France (APF) condamne fermement ces possibilités de dérogations qui sont contraires à la convention de l'ONU relative aux droits des personnes en situation de handicap et la loi handicap de 2005 et qui font des personnes en situation de handicap, des citoyens de seconde zone[1], ne pouvant pas circuler librement.

Avec l'adoption de la proposition de loi par le Sénat hier soir, l'APF continue plus que jamais son appel à une mobilisation générale avec une campagne sous forme de pétition et d'interpellation des parlementaires : Des bâtons dans les roues.

L'association demande au président de la République et au gouvernement de revenir sur ces dispositions liées à l'accessibilité en supprimant les articles 14 bis et 14 ter. L'APF va continuer à se mobiliser contre ces dispositions et pour l'adoption du principe de conception universelle pour un environnement accessible à tous, quels que soient les situations de handicap et à tout âge.

 

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici



[1] Hier soir, la délégation de l'APF n'a pas pu accéder à l'hémicycle du Sénat, comme tout citoyen, en raison de l'inaccessibilité de l'espace réservé au public. Le salon mis à disposition ne permettait pas de suivre les débats dans de bonnes conditions.

15:16 Publié dans C-Accessibilité universelle | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Vieillissement des personnes et accompagnement sexuel : deux motions adoptées par les adhérents de l’APF

Lors de l'Assemblée générale de l'APF qui s'est tenue le 25 juin 2011 à Paris, les adhérents de l'association ont adopté deux motions :

Extrait : Les adhérents de l'APF demandent au président de la République, au gouvernement et aux parlementaires de faire évoluer la législation pour permettre la création de services d'accompagnement sexuel faisant appel et supervisant des assistants sexuels, dûment formés.

Les adhérents de l'APF leurs demandent également d'organiser le débat public sur ce sujet avec tous les acteurs concernés.

Ces services s'inscrivent dans un maillage de réponses, seuls capables de lever les difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap dans l'exercice de leur vie affective, sentimentale et sexuelle, ceci dans le respect et la dignité de chacun.

De tels services doivent s'inscrire dans le cadre du droit à compensation.

Extrait : Les adhérents de l'APF demandent au président de la République et au gouvernement de prendre en compte dans le cadre de la réforme annoncée pour cet automne :

- les questions spécifiques au vieillissement des personnes en situation de handicap et de leurs aidants, quel que soit leur lieu de vie (domicile, établissement) ;

- la suppression de tous les dispositifs discriminatoires et des inégalités qui sont liés à l'âge notamment en matière de ressources, de droit à compensation et d'offre de services.

13:47 Publié dans G-Compensation, J-Vie affective et sexuelle, L-Accompagnement médico-social | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : motions, ag | |  Facebook | | | |

27/06/2011

« Les parlementaires voteront-ils pour l’exclusion des personnes en situation de handicap ? »

Nouvelle-A4.jpgC'est le titre de la tribune de Jean-Marie Barbier, président de l'APF, publiée aujourd'hui par le site du Nouvel Observateur.

L'occasion, à la veille du passage au Sénat de la proposition de loi Paul Blanc et quelques jours après le lancement de sa campagne Des bâtons dans les roues, de « rétablir la vérité sur ce qu'est l'accessibilité et combien elle coûte. »

Et de rappeler haut et fort que « La liberté d'accéder à tous les lieux publics, aux logements, aux transports est une liberté fondamentale. »

Seuls deux parlementaires ont d'ores et déjà fait savoir leur soutien à la proposition d'amendement de l'APF.

La mobilisation se poursuit donc avec la pétition en ligne mais aussi des actions dans les départements !

13:15 Publié dans C-Accessibilité universelle | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

23/06/2011

Accessibilité : un rapport préconise de faire passer les personnes en situation de handicap par les sous-sols !

Alors que la proposition de loi Paul Blanc, ouvrant la brèche aux dérogations à l'accessibilité, va passer en seconde lecture à l'Assemblée nationale le 28 juin, un rapport vient d'être rendu par le sénateur Eric Doligé proposant des mesures pour atténuer les obligations d'accessibilité aux collectivités locales.

L'APF conteste plusieurs propositions de ce rapport qui remettent en cause les fondements de la loi handicap de 2005, voire même de l'approche de l'accessibilité depuis plus de 30 ans ! Dans ce rapport les personnes en situation de handicap sont considérées comme des citoyens de seconde zone ; les personnes à mobilité réduite n'ont-elles pas le droit d'accéder par la même entrée comme tout le monde ?

La vie des personnes en situation de handicap selon Eric Doligé se réduit donc à accepter de passer par les locaux à poubelles et les sous-sols, aller à l'école dans la commune d'à côté ou d'être servi sur le trottoir...

L'APF s'oppose vivement à ces tentatives répétées de dérogations et de remise en question de l'accessibilité et appelle à une mobilisation générale avec une campagne sous forme d'interpellation des parlementaires et de pétition : Des bâtons dans les roues (www.desbatonsdanslesroues.org).

Pour lire le communiqué, cliquez ici

Pour lire le courrier adressé au sénateur, cliquez ici

16:22 Publié dans C-Accessibilité universelle | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

21/06/2011

Des bâtons dans les roues : la nouvelle campagne-pétition de l’APF pour dire NON aux dérogations dans l’accessibilité !

baton-A4.jpgSuite aux dérogations dans le cadre bâti neuf, l'APF lance une nouvelle campagne sous forme de pétition et d'interpellation des parlementaires pour dire « Oui à la conception universelle ! Non aux dérogations ! » sur un blog dédié www.desbatonsdanslesroues.org

En effet, la proposition de loi Paul Blanc, visant à améliorer le fonctionnement des MDPH, revient sur un acquis fondamental pour les personnes en situation de handicap : l'obligation d'accessibilité.

Cette proposition de loi a été votée en février 2011 en première lecture au parlement.

La loi handicap de 2005 constituait sur ce point un progrès de société en prévoyant notamment que tous les établissements recevant du public soient accessibles à tous.

Aujourd'hui et malgré de vives protestations, les lobbies de l'immobilier et de l'hôtellerie ont obtenu de certains parlementaires la possibilité de déroger à ce principe.

Cette mesure constitue un grave recul social et une entrave évidente à la liberté de circuler des personnes à mobilité réduite.

Alors que cette proposition de loi va passer en seconde lecture au Sénat le 28 juin prochain, l'Association des Paralysés de France (APF) appelle à une mobilisation générale !

A vos signatures !

 

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici

14:00 Publié dans C-Accessibilité universelle | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |